Qu’est-ce que le système immunitaire ?

ImmuunsysteemLe système immunitaire ou système de défense protège notre corps contre des intrus tels que les virus, les bactéries et les allergènes. Outre ces substances, des blessures comme les entorses ou les foulures peuvent également déclencher le système immunitaire.

 

 

 

Le système immunitaire se compose de 3 lignes :

Ligne 1 : la peau et les muqueuses

Notre peau et nos muqueuses forment une première barrière physique contre les intrus comme les virus ou les bactéries. La muqueuse au niveau de la gorge et des poumons constitue une couche protectrice contre les agents pathogènes. La muqueuse gastrique empêche, quant à elle, l’accès des microbes susceptibles d’entrer dans le corps par le biais de la nourriture.

Ligne 2 : la défense cellulaire (innée)

Si les intrus franchissent malgré tout la première ligne, le corps peut compter sur la défense innée. Ce système immunitaire non spécifique se compose de cellules telles que les macrophages, les lymphocytes T, les cellules cytotoxiques et les cellules tueuses naturelles. Elles éliminent les cellules étrangères ou les cellules du corps affectées. Lorsque le système immunitaire non spécifique ne parvient pas à éliminer des intrus ou des cellules endommagées, le système immunitaire spécifique entre en action.

Ligne 3 : la défense humorale (acquise)

Le système immunitaire spécifique produit des anticorps. Les lymphocytes B présents dans le sang contrôlent la production d’anticorps spécifiques. Ils neutralisent les intrus qui ont réussi à échapper aux lignes précédentes.

Une fois l’infection combattue, les anticorps restent dans le corps et ils le protègeront au cas où apparaîtraient à nouveau dans l’avenir des intrus de même nature. Le corps est donc « immunisé » contre ceux-ci.

Qu'est-ce qu'une inflammation ?

L'inflammation est une réaction normale du système immunitaire face à des substances étrangères ou des intrus qui ont envahi le corps. Elle peut aussi résulter de dommages occasionnés aux tissus corporels. Une inflammation comporte toujours deux phases : une phase de nettoyage, au cours de laquelle le système immunitaire élimine de l'organisme les substances nocives ou les intrus, et une phase de guérison.

Lorsque l'intrus est un micro-organisme (comme une bactérie ou un virus), on parle d'infection.

Les symptômes de l'inflammation sont :

  • douleur

  • enflure

  • rougeur

  • chaleur

  • perte fonctionnelle

Vieillissement du système immunitaire

En vieillissant, le système immunitaire s’affaiblit progressivement. C’est ce qu’on appelle l’immunosénescence. Celle-ci présente à la fois des avantages et des inconvénients. L’avantage : le risque de réactions allergiques diminue. Une réaction allergique est une réaction excessive du système immunitaire à une substance relativement inoffensive. L’inconvénient de l’immunosénescence est que la personne peut contracter plus rapidement des maladies susceptibles de causer plus de dommages qu’à un jeune âge.

Le système immunitaire dans la médecine biorégulatrice

L’inflammation est encore souvent perçue comme quelque chose de négatif, alors qu’il s’agit d’un processus naturel : le corps vous protège contre des substances étrangères. Les médicaments biorégulateurs ne bloquent pas ce processus, mais le régulent légèrement. Les cellules du système immunitaire peuvent ainsi continuer à faire leur travail jusqu’à ce que tous les intrus aient été éliminés et que les dommages aient été réparés. Les médicaments biorégulateurs favorisent la récupération de l’organisme, sans bloquer les processus naturels. Il en résulte moins d’effets secondaires et une meilleure garantie d’un rétablissement complet.

Derniers articles

Laissez un commentaire

Contacteer ons

Heeft u een vraag? Aarzel niet om ons te contacteren.

Not readable? Change text. captcha txt
Céphalée de tensionVitaminen weerstand