Déprime hivernale ? Comment y faire face

WinterdipLes jours raccourcissent et le mauvais temps n’en finit pas. À l’approche de l’hiver, la déprime hivernale nous guette. Mais bonne nouvelle, il existe différentes façons de ne pas se laisser abattre.

Fatigue persistante, problèmes de concentration et envie de manger des choses qui ne sont pas toujours bonnes pour la santé, mais aussi vague à l’âme, manque d’énergie et image négative de soi. Ce sont là quelques-uns des symptômes de la dépression hivernale, aussi connue sous le nom de « winter blues ». On aurait quasi envie de littéralement hiberner.

Vous n’avez pas la pêche en hiver ? Ne parlez pas trop vite de « dépression hivernale »

Blues de l'hiver, déprime hivernale, dépression hivernale : différentes expressions pour un même problème ? Pas exactement. En cas de déprime hivernale, votre humeur change, mais vous pouvez toujours fonctionner et accomplir vos tâches normales. Son impact négatif est tel que vous avez besoin de l'aide d'un professionnel. Votre médecin sera la première personne vers laquelle vous tourner.

Généralement, il n’y a aucune raison de paniquer : avec les premiers rayons de soleil au printemps, la déprime hivernale disparaîtra rapidement. Et en prenant quelques mesures (simples), vous vous en débarrasserez vous-mêmes en un rien de temps.

Vous êtes ce que vous mangez

Essayez de garder une alimentation saine malgré les friandises, les chips et autres collations riches en graisses. Des études ont révélé que les aliments nocifs pour la santé pèsent sur votre humeur. Veillez donc à consommer beaucoup de fruits et légumes. Ce sont surtout les légumes verts qui donneront un coup de fouet à votre moral. Les épinards, les pois, le brocoli et les choux à feuilles vertes, entre autres, sont riches en vitamine B, une substance qui stimule les neurotransmetteurs. Et c’est précisément elle qui a un effet positif sur votre humeur.

De plus, les Oméga 3 – présents dans les poissons gras et les noix – ont un effet revigorant sur votre esprit. Ils sont nécessaires à la production de la dopamine et de la sérotonine. Ce sont ces mêmes hormones qui sont libérées lorsque vous êtes amoureux.

Certains nutriments renforcent la morosité : il est donc préférable de les éviter. Par exemple, une trop grande quantité de sucre entraîne une hausse de votre taux de glycémie, ce qui déséquilibre votre corps. Idéalement, vous devriez également éviter la caféine : cette substance stimule la production d’adrénaline, ce qui met votre corps sous pression. Enfin, l’alcool n’est pas recommandé : il renforce l’humeur négative.

Laissez le soleil faire le travail

Le lever du soleil n’est pas seulement le moment idéal pour prendre de belles photos : il vous donne aussi un coup de fouet mental. La lumière du matin contient relativement beaucoup de bleu, ce qui a un impact sur la production de l’hormone appelée mélatonine. Plus vous passez de temps en plein jour, plus l’impact sur votre biorythme et votre sommeil sera important.

Vous n’avez pas la possibilité de passer beaucoup de temps à l’extérieur ? Laissez entrer le plus de lumière naturelle possible sur votre lieu de travail et dans votre maison en laissant les rideaux ouverts et asseyez-vous près d’une fenêtre. Des variantes de la lumière artificielle (par exemple, un réveil qui simule le lever du soleil) peuvent également être utiles.

Dormir comme un bébé ? Vous pouvez y contribuer (en partie) vous-même

Les troubles du sommeil peuvent nuire gravement à votre santé physique et mentale. Ils stimuleraient la partie de votre cerveau qui déclenche la dépression, l’anxiété et d’autres émotions négatives. Il est donc préférable de prendre des mesures pour dormir suffisamment d’heures et avoir un sommeil réparateur. La préparation d’une bonne nuit de sommeil commence quelques heures avant le coucher : ne buvez ni caféine ni alcool, et cessez toute activité sur écran une heure et demie avant d’aller vous coucher.

De plus, assurez-vous d’avoir un rythme de sommeil régulier : couchez-vous et levez-vous toujours à peu près à la même heure. Essayez de dormir environ huit heures par nuit. Les siestes en journée sont à proscrire. Regarder la télévision, manger et lire au lit sont vivement déconseillés.

Prévoir une séance d’exercice quotidienne

Par mauvais temps en automne ou en hiver, il est difficile de résister à un fauteuil qui vous tend les bras. Pourtant, il serait préférable d’enfiler vos chaussures de sport. L’exercice quotidien – même s’il ne s’agit que d’une promenade de 30 minutes – a un impact positif sur votre dynamisme. Du jogging avec votre chien, une séance de yoga ou du vélo pour vous rendre au travail : toutes les formes d’exercice conviennent.

Prendre soin de soi-même

L’humain ne peut vivre constamment sous pression. Insérez dans vos journées un moment pour vous-même et planifiez des activités amusantes : un massage, une sortie entre amis… Ne vous contentez pas d’intentions vagues, mais élaborez un plan concret avec beaucoup de contacts sociaux. Vous éviterez  ainsi d’être toujours à la maison.

Votre cerveau peut, lui aussi, avoir besoin d'être dorloté. Pour cesser de cogiter, rien de tel qu'une demi-heure de mindfulness. Les exercices respiratoires calment également l'esprit.

Vous êtes en quête d’inspiration ? Relookez votre intérieur en y introduisant de belles plantes. Le vert naturel illuminera votre séjour et réduira votre niveau de stress. Ou réservez déjà vos vacances (d’été). Il y a fort à parier que cela suffira à vous égayer.

Besoin d'autres conseils pour lutter contre la déprime hivernale ? Rendez-vous sur notre coin santé pour découvrir d'autres conseils pratiques.
Derniers articles

Laissez un commentaire

Contacteer ons

Heeft u een vraag? Aarzel niet om ons te contacteren.

Not readable? Change text. captcha txt
oorsuizenMoe maar niet kunnen slapen