Moins se tracasser ? 3 conseils pratiques qui vous libéreront

PiekerenUne décision importante ou un problème sérieux peuvent nous empêcher de dormir. Mais quelle est la différence entre réfléchir et se tracasser ? Et surtout comment sortir de cet engrenage mental ?

 

 

 

 

La différence entre ruminer et penser

Réfléchir est une activité normale et neutre. En revanche, lorsque vous vous tracassez, vous vous concentrez constamment sur les aspects négatifs d’une situation. Il peut s’agir du passé (« si seulement j’avais… ») ou du futur (« et si… ? »). Cette réflexion constante mène rarement à une solution et demande beaucoup d’énergie. De plus, s’inquiéter peut provoquer de l’anxiété et des troubles du sommeil. Ces sentiments négatifs vous poussent à vous inquiéter davantage encore, de sorte que vous entrez dans un cercle vicieux.

3 conseils pour moins s’inquiéter

1. Répartissez vos pensées en 2 catégories

Afin d’éviter de broyer du noir sans fin, vous pouvez prévoir un moment déterminé pour vous tracasser. Pendant ce moment (par exemple une demi-heure), vous notez tous vos problèmes et les divisez en deux catégories :

  1. Les choses sur lesquelles vous n’avez pas de contrôle et que vous devez apprendre à accepter. Par exemple : Et si je n’arrive pas au travail à l’heure demain à cause des embouteillages ?
  2. Les problèmes que vous pouvez résoudre, comme : je n’ai pas parlé à mes amis depuis longtemps.

Voyez exactement ce que vous pouvez faire pour maîtriser la deuxième catégorie. Dans l’exemple cité : appelez vos amis ou envoyez-leur un message pour fixer un rendez-vous. Vous résoudrez ainsi les problèmes de la deuxième catégorie et pourrez plus facilement prendre de la distance par rapport à la première catégorie.

2. Convertissez vos inquiétudes en questions pratiques

Vous ne pouvez pas vous débarrasser des « questions qui vous hantent » ? Scindez une question générale en sous-questions concrètes et spécifiques. Lorsque vous vous inquiétez, vous pensez de manière très générale à un problème, de sorte que vous n’arrivez jamais à trouver une solution. Par exemple : pourquoi n’ai-je jamais de chance en amour ? Si vous décomposez cette question en petits « morceaux » concrets, vous progresserez. Quelques exemples :

  • Y avait-il déjà des signes qui montraient que la relation ne se passait pas bien ?
  • Cette relation était-elle vraiment épanouissante ?
  • Avions-nous un avenir ensemble ?
  • Quelle a été la raison précise de la rupture ?

3. Créez une spirale positive

Avec le temps, l’inquiétude peut se transformer en une habitude déclenchée par certains sentiments. Une période durant laquelle vous vous inquiétez de façon excessive peut être source d’abattement. Celui-ci vous incite à son tour à broyer du noir, de sorte qu’à long terme, il vous est difficile de vous libérer de cette habitude de vous tracasser.

Concentrez-vous donc au moins une fois par jour sur une chose qui vous procure du bien-être et que vous trouvez précieuse : votre famille et vos amis, un passe-temps relaxant, des moments dans la nature… Concentrez-vous sur ces facteurs générateurs de bonheur. C’est ainsi que l’on crée une spirale positive. En vous concentrant sur les choses qui vous donnent de l’énergie, vous reléguez à l’arrière-plan les éléments déclencheurs de votre tendance à vous inquiéter.

Derniers articles

Laissez un commentaire

Contacteer ons

Heeft u een vraag? Aarzel niet om ons te contacteren.

Not readable? Change text. captcha txt
ontspannen voor slapenConcentratieproblemen