Vaincre l’anxiété ? Voici comment faire !

PiekerenRester éveillé à cause de certains tracas ou d’une décision importante peut arriver à n’importe qui, mais que faire quand une simple réflexion devient anxiété ?

La différence entre réfléchir et s’inquiéter ? Quelqu’un qui s’inquiète se concentre sur les aspects négatifs d’une situation tout en éprouvant un sentiment d’impuissance. Généralement, la tendance est à la dramatisation : votre fils rentre à la maison avec de mauvaises nouvelles et sans même vous en rendre compte, vous voyez déjà tout son parcours scolaire s’écrouler …

Les personnes anxieuses ne font par ailleurs aucune distinction entre les problèmes qu’ils peuvent résoudre eux-mêmes et ceux qu’ils ne maîtrisent pas ou qui dépendent de l’aide d’autrui. L’envie de se libérer de ses propres pensées et d’accepter les faits tels qu’ils sont se heurte alors à une sévère résistance.

Une petite partie d’un problème plus profond

Parfois, le comportement anxieux fait partie d’un problème plus profond tel que la dépression, la peur ou le burn-out. Mais cela peut aussi arriver soudainement. L’anxiété commence souvent par des événements importants de la vie.

Elle s’étend ensuite aux plus petits problèmes. Votre cerveau est, pour ainsi dire, habitué à s’inquiéter, et cette habitude ne cesse de s’amplifier. L’anxiété surgit alors aux moments les plus indésirables. Et lorsque vous trouvez encore utile de vous inquiéter, ce n’est en général plus justifié.

L’anxiété est par définition négative, elle a donc un impact important sur votre qualité de vie. Elle vous coûte beaucoup d’énergie et, en tout particulièrement, entraîne des problèmes de sommeil. Vous êtes du coup absent mentalement ou avez même tendance à vous isoler, étant donné que toute votre attention se porte sur les problèmes uniquement.

Comment briser cette spirale ?

1. Apprendre à accepter et à se concentrer

Pour briser la spirale de l’anxiété, il est recommandé de combiner différentes méthodes telles que le yoga, la méditation, le sport et des exercices de pleine conscience. La pleine conscience vous apprend à accepter les situations difficiles et les émotions, au lieu de chercher une solution à tout prix. Le simple fait d’accepter l’existence de pensées anxieuses peut déjà aider à s’en débarrasser.

Les méthodes citées ci-dessus vous aident également à développer votre contrôle de l’attention. En entraînant votre capacité de concentration, vous remarquerez plus rapidement que vous êtes entrain de vous inquiéter. Concentrez ensuite votre attention sur une autre activité : quelque chose d’agréable et qui demande suffisamment d’attention et de concentration. L’activité physique donne généralement les meilleurs résultats.

2. Un moment fixe pour les « tracasseries »

Een vast piekermoment

Pour éviter de vous inquiéter en permanence, vous pouvez déterminer un moment spécifique pour les questions problématiques. Une bonne démarche consiste à écrire toutes les situations qui vous inquiètent et de les diviser en trois catégories :

  • Les limitations, pour lesquelles vous ne pouvez rien faire et que vous devez accepter
  • Les problèmes pour lesquels vous dépendez d’autres personnes.
  • Les problèmes pour lesquels vous pouvez entreprendre une action.

Regardez immédiatement ce que vous pouvez solutionner vous-même. Il est plus facile de prendre ses distances par rapport aux deux premières catégories et d’accepter le fait qu’il existe des situations dans lesquelles vous ne pouvez rien faire. Vous pouvez aussi vous réserver quinze minutes en soirée pour consulter vos e-mails si cela peut vous procurer un peu de tranquillité. Gare toutefois à l’excès : si vous n’arrivez plus à refermer vos e-mails après quinze minutes, ce n’est en général pas bon signe ! Continuez dans ce cas plutôt votre lecture le lendemain.

3. Créer une spirale positive

Un bon remède contre l’anxiété est de remplir votre vie de choses qui vous donnent de l’énergie et qui vous sont précieuses. Il est fondamental que vous retrouviez une spirale positive. C’est ainsi que vous ressentirez que vous investissez votre temps dans les gens et les choses qui comptent le plus pour vous. Et dans le même temps, vous aurez clairement moins de temps pour vous inquiéter. Protégez-vous également contre les déclencheurs qui provoquent de l’anxiété chez vous

L’inquiétude est, à juste titre, souvent perçue comme un signe de responsabilité et d’implication. Mais continuer à gamberger le soir ou pendant votre temps libre ne profite à personne. Il est préférable de penser à la façon dont vous pouvez être impliqué, sans pour autant vous oublier vous-même.

Derniers articles

Laissez un commentaire

Contacteer ons

Heeft u een vraag? Aarzel niet om ons te contacteren.

Not readable? Change text. captcha txt
Concentratieproblemen