Rhume des foins ? Nos conseils soulageront vos symptômes

HooikoortsAvec le printemps reviennent les pollens. De nombreuses personnes commencent à se moucher et toussoter. Des études ont révélé que 28 % des Belges souffrent du rhume des foins et ce pourcentage ne fait qu’augmenter. Vous souhaitez limiter au maximum les symptômes ? Nos conseils vous y aideront.

 

 

Qu’est-ce que le rhume des foins ?

Le rhume des foins est une allergie : votre corps réagit de façon hypersensible aux pollens des arbres, des plantes ou des graminées. La raison en est que les pollens irritent vos muqueuses qui gonflent et produisent davantage de sécrétions.

Quels sont les symptômes ?

Bien que le rhume des foins ne soit pas dangereux, l’allergie provoquée par les pollens peut être très handicapante. Ce sont surtout les yeux, le nez et la gorge qui sont affectés. Les principaux symptômes sont les suivants :

  • éternuements
  • écoulement nasal ou nez bouché
  • larmoiement, démangeaisons ou sensation de brûlure au niveau des yeux
  • démangeaisons du nez
  • picotement à la gorge
  • toux sèche

On note aussi rarement des maux de tête et des difficultés respiratoires. Et dans certains cas exceptionnels, de la fièvre.

Quelles sont les causes ?

On ignore pourquoi certaines personnes souffrent du rhume des foins et d’autres pas. Ce que l’on sait par contre c’est qu’il existe un facteur héréditaire, bien que les symptômes n’apparaissent généralement qu’à partir de l’âge de sept ans ou beaucoup plus tard, et ce, pendant la période de floraison des graminées, des plantes et des arbres. À cette période de l’année, l’air présent une forte concentration en pollens. De nombreuses personnes ont occasionnellement le rhume des foins, mais celles qui en sont systématiquement atteintes en souffrent tout au long de la période de floraison. Seule consolation, les symptômes s’atténuent avec l’âge.

Comment réduire les symptômes ?

Le rhume des foins ne peut, hélas, être guéri totalement. On peut par contre limiter les symptômes :

1. Cherchez des informations concernant votre allergie

Il existe différents types de pollens. Au moyen d’un test cutané ou sanguin, votre médecin déterminera à quel pollen vous êtes allergique. Grâce à cette information, vous saurez quand commence exactement votre « saison des allergies ». Pour le pollen des arbres, les mois de février et mars sont la période critique, et pour le pollen de graminées, il s’agit de mai et juin.

2. Évitez les contacts avec le pollen

StuifmeelMoins vous entrerez en contact avec le pollen, plus vous limiterez les symptômes. Bien que cela ne soit pas toujours facile dans la pratique. Voici quelques conseils :

  • Ne vous frottez pas les yeux et lavez-vous les mains régulièrement.
  • Gardez fenêtres et portes fermées autant que possible.
  • Pratiquez des activités de plein air comme le vélo ou la marche, de préférence après une averse de pluie. La pluie élimine la plus grande partie du pollen de l’air.
  • Portez des lunettes de soleil.
  • Ne laissez pas votre linge sécher à l’extérieur.
  • Réservez un week-end à la mer ou à la montagne. La concentration en pollen y est moindre.
  • Si vous êtes allergique aux pollens de graminées, demandez à quelqu’un d’autre de tondre votre pelouse.

3. Mettez tout en œuvre pour soulager les symptômes

Vos symptômes ne diminuent pas malgré ces conseils ? Essayez des gouttes pour les yeux et un spray nasal. Choisissez des produits naturels, comme un spray nasal qui ne contient pas de xylométazoline ou des corticostéroïdes. Vous libérerez ainsi votre nez, sans risque d’accoutumance ni effets secondaires nocifs.

Nez bouché ? Voici nos 5 meilleures astuces !  

Derniers articles

Laissez un commentaire

Contacteer ons

Heeft u een vraag? Aarzel niet om ons te contacteren.

Not readable? Change text. captcha txt
Le lien entre la laryngite et le mal aux oreillesReisapotheek