L’allergie aux acariens: comment la reconnaître et réagir

HuisstofmijtallergieVous vous levez souvent le nez bouché le matin ? Vous avez les yeux larmoyants lorsque vous passez l’aspirateur ?Vous êtes peut-être allergique aux acariens. Ces minuscules créatures peuvent causer beaucoup de soucis de santé. Voici quelques conseils qui vous permettront de soulager vos symptômes.

Les ouvrages de biologie nous apprennent que les acariens font partie de la famille des arachnides. Ces petites créatures blanches mesurent de 0,1 à 0,6 mm et sont donc invisibles à l’œil nu. Elles se nourrissent de squames humaines et animales. Sous un microscope, elles ont un aspect terrifiant. Pourtant, elles sont totalement inoffensives.

Dans chaque habitation

On trouve des acariens dans toutes les habitations, même chez les maniaques du nettoyage. Ils sont avant tout présents dans les endroits mal nettoyés ou non ventilés. Ils se sentent également à l’aise dans les espaces humides, chauds et sombres. Matelas, couettes et oreillers sont des paradis pour eux. Ils apprécient également les tapis, les sièges recouverts de tissu, les peluches, les rideaux et même les vêtements.

Comment reconnaître une allergie aux acariens ?

Les personnes allergiques aux acariens ne sont pas allergiques à ces petites créatures elles-mêmes, mais à leurs excréments. Au moindre mouvement, ceux-ci volent dans l’air et vous les inspirez. Si vous êtes allergique, plusieurs symptômes peuvent se manifester :

  • le nez bouché ou qui coule
  • des éternuements
  • les yeux qui démangent ou qui larmoient
  • une difficulté à respirer
  • des toussotements
  • de la fatigue
  • un eczéma

Vous souffrez souvent d’un ou de plusieurs de ces symptômes ? Veillez à consulter votre médecin. En fonction de vos symptômes, il vous dira si vous êtes allergique ou non aux acariens. En cas de doute, une prise de sang donnera une réponse claire.

Des symptômes surtout au réveil

Pour ceux qui souffrent d’allergie aux acariens, l’aube n’est pas toujours le meilleur moment de la journée. Les acariens vivant principalement dans votre lit (jusqu’à 1 million d’individus dans un matelas moyen), c’est la nuit que vous inhalez beaucoup de leurs excréments, avec les conséquences bien connues que cela entraîne.

C’est pendant les mois froids de l'automne et de l'hiver que les symptômes sont les plus marqués. Pourquoi ? Parce que votre chauffage fonctionne et que vous ventilez moins votre maison. En d'autres termes : le terrain est propice à la prolifération des acariens.

Comment contrer les symptômes ?

Il est impossible d’éliminer complètement les acariens de votre habitation. Mais quelques mesures simples vous permettront de réduire ou de contrôler leur nombre et donc aussi vos symptômes.

1. Détournez-les de votre chambre…

Les acariens aiment les environnements chauds, poussiéreux et humides. Éliminez donc un maximum de poussière et d’humidité de votre maison. Commencez par votre chambre à coucher, puisque vous y passez beaucoup de temps.

  • Veillez à ce que votre chambre soit sèche et fraîche (moins de 18 degrés) en ouvrant les fenêtres tous les jours.
  • Changer la literie chaque semaine et lavez-la à 60°C. Il est recommandé de mettre les oreillers et les couettes dans la machine à laver tous les 3 mois. Entre-temps, vous pouvez les battre à l’extérieur. Quant aux peluches, il leur suffit d’une nuit au congélateur pour les débarrasser des acariens.
  • Choisissez des matériaux lisses pour les murs et les sols (peinture, stratifié), et évitez les tapis et les papiers peints en fibre de verre.

2. …et du reste de votre habitation.

Vous pouvez également prendre diverses mesures dans d’autres pièces :

  • Ventilez régulièrement toute votre maison en ouvrant toutes les fenêtres pour créer des courants d’air.
  • Lavez tous les rideaux chaque année.
  • Ne fumez pas dans la maison.
  • Traitez les taches d’humidité et les tuyaux qui fuient en temps opportun.
  • Nettoyez de temps à autre les nids à poussière que sont par exemple les appareils électroniques (TV, ordinateurs portables), les coussins et les tapis.

3. Soulagez vos symptômes

Un spray nasal libérera votre nez et des gouttes oculaires soulageront vos yeux irrités. N’oubliez pas de consulter votre médecin pour discuter de la meilleure approche et choisissez de préférence des remèdes naturels. Ils sont efficaces et sûrs.

Connaissez-vous les médicaments biorégulateurs ? Ils sont efficaces et sans effet secondaire. Découvrez les principes de base de la médecine biorégulatoire.
Derniers articles

Laissez un commentaire

Contacteer ons

Heeft u een vraag? Aarzel niet om ons te contacteren.

Not readable? Change text. captcha txt
lavendelolieCéphalée de tension