Rhinite ou sinusite : savez-vous les différencier ?

RhiniteNez qui coule, nez bouché, maux de tête, respiration difficile, sécrétions nasales… Dans le cas d’une rhinite comme dans celui d’une sinusite, les symptômes sont souvent similaires. Pourtant, la cause et donc aussi le traitement des deux infections sont différents.

D’un point de vue médical, une rhinite est une inflammation de la muqueuse nasale, tandis que la sinusite désigne l’inflammation de la muqueuse des sinus. Mais comment les différencier ? Et surtout, comment s’en débarrasser ?

La rhinite : une inflammation de la muqueuse des fosses nasales

Un rhume avec écoulement nasal, appelé rhinite, est une inflammation de la muqueuse des fosses nasales. Votre nez est recouvert d’une couche de cellules protectrices qui produisent du mucus – autrement dit des sécrétions nasales. Ces muqueuses abritent des vaisseaux sanguins. Ceux-ci se dilatent lorsque votre nez est bouché, ce qui a pour effet de provoquer un écoulement nasal plus important que d’habitude et de faire gonfler la muqueuse nasale. Respirer par le nez devient alors plus difficile.

La rhinite peut se présenter sous trois formes :

  • la rhinite allergique ;
  • la rhinite non allergique ;
  • la rhinite infectieuse.

Les causes de la rhinite

La rhinite allergique est déclenchée par – vous l’avez deviné – des allergènes. Lorsque ces substances entrent en contact avec votre nez, la muqueuse nasale réagit. Cela se traduit par un nez qui coule ou une obstruction nasale et des éternuements à répétition. La rhinite allergique peut être saisonnière, notamment lorsqu’elle est causée par le pollen, plus connue sous le nom de rhume des foins. La rhinite allergique chronique est causée par les acariens et les poils d’animaux.

Dans le cas de la rhinite non allergique, le corps réagit de manière excessive à certains désagréments : la fumée, les parfums, certains produits de nettoyage ou même des médicaments, par exemple. D’autres personnes réagissent également à ces irritants, mais dans une moindre mesure. Par conséquent, cette réaction est également appelée hyperréactivité non spécifique.

La rhinite infectieuse est d’origine bactérienne ou virale, et se développe à partir d’un rhume. Les virus se nichent dans votre muqueuse nasale, où ils se multiplient des millions de fois. Après environ deux ou trois jours d’incubation, la rhinite se manifestera par une congestion nasale, des éternuements et des maux de tête.

La sinusite : une inflammation des cavités sinusales

La sinusite est une inflammation des sinus lesquels sont des cavités osseuses remplies d’air. Les sinus sont situés de chaque côté et au-dessus du nez et des yeux, dans les os de la mâchoire supérieure et du front. Ils sont connectés à votre nez et assurent un flux d’air normal. Lors d’une sinusite, l’alimentation en air peut être obstruée, ce qui donne l’impression qu’il s’agit d’une rhinite.

Il convient de faire une distinction entre

  • la sinusite aiguë ;
  • et la sinusite chronique.

Les causes de la sinusite

Le rhume est la cause la plus fréquente de la sinusite aiguë. Une inflammation de la muqueuse nasale se produit lors d’un rhume, ce qui a pour effet d’obstruer les orifices sinusaux et d’empêcher le mucus d’être drainé vers le nez.

De plus, les cils – dont le rôle et de transporter le mucus vers la cavité nasale – fonctionnent moins bien en cas de rhume. Cela se traduit alors par une accumulation de fluide dans les sinus, créant le foyer idéal pour toutes sortes de bactéries. Si les bactéries peuvent se multiplier davantage, elles provoquent une inflammation des sinus. Chez l’adulte, 2,5 % des rhumes entraînent une sinusite aiguë. Chez les enfants, ce chiffre grimpe jusqu’à 10 %.

Dans le cas de la sinusite chronique, l’inflammation dure plus de trois mois ou se produit plus de trois fois par an. Les polypes nasaux ou une déviation de la paroi nasale (septum) peuvent être à l’origine d’une inflammation chronique. Une opération peut alors s’avérer nécessaire dans certaines situations.

Les symptômes : comment faire la distinction ?

Les symptômes de la rhinite et de la sinusite sont souvent similaires. C’est ce qui explique pourquoi on les confond souvent.

Les symptômes suivants se manifestent souvent aussi bien dans le cas d’une rhinite que d’une sinusite :

  • congestion nasale ou écoulement nasal ;
  • éternuements ;
  • toux ;
  • altération du goût et de l’odorat.

Les personnes souffrant de rhinite allergique, présentent également les symptômes suivants :

  • oreilles bouchées ;
  • paupières gonflées ;
  • des rougeurs aux yeux ;
  • une hypersensibilité à la lumière.

En outre, il convient de citer certains symptômes caractéristiques de la sinusite :

  • une douleur sourde ou lancinante autour des yeux, du nez ou de la mâchoire supérieure qui empire lorsque vous vous penchez ;
  • souvent une légère fièvre ;
  • parfois des douleurs dentaires ;
  • un malaise général.

Comment pouvez-vous vous débarrasser de cette maladie ?

Mieux vaut prévenir que guérir. Par conséquent, dans le cas d’une rhinite non infectieuse, essayez de minimiser le contact avec des allergènes ou des irritants susceptibles de causer une réaction exagérée. Aérez suffisamment votre maison, dépoussiérer régulièrement et laver vos draps régulièrement. Si vous ressentez une gêne importante, vous pouvez utiliser un lavage de nez (gouttes) ou un spray nasal pour atténuer le gonflement de la muqueuse nasale.

Dans le cas d’une rhinite infectieuse, le mieux est d’attendre que ça passe. Vous pouvez cependant soulager les symptômes désagréables à l’aide de gouttes nasales ou d’un spray nasal. Par ailleurs, accordez à votre corps le plus de repos possible, buvez beaucoup d’eau et mangez sainement.

En général, une sinusite aiguë guérit spontanément après une à quatre semaines. Environ 10 % de la population manifeste des symptômes persistants. Dans ce cas aussi, des gouttes nasales ou un spray nasal peuvent atténuer les symptômes. En outre, il est judicieux de consommer des boissons chaudes, comme du thé et de la soupe, car celles-ci aident à éliminer le mucus. En cas d’infection bactérienne, votre médecin vous prescrira également des antibiotiques.

Derniers articles

Laissez un commentaire

Contacteer ons

Heeft u een vraag? Aarzel niet om ons te contacteren.

Not readable? Change text. captcha txt