Vous cherchez à accroître vos défenses de façon naturelle ? Quelques conseils utiles

En automne et en hiver, vos défenses naturelles doivent constamment neutraliser les virus et bactéries. De toute évidence, renforcer votre système immunitaire de manière naturelle est une excellente idée. Pour ce faire, il vous faut absorber suffisamment de protéines et de vitamine C car ces deux facteurs ont une influence déterminante sur votre système immunitaire.  Enfin, il existe également de nombreuses préparations à base de plantes que vous pouvez utiliser comme anti-inflammatoires naturels pour aider votre corps à lutter contre les infections.

Le nez bouché, un rhume tenace ou la grippe : il semble que votre système immunitaire soit en hibernation pendant l’automne et l’hiver. Rien de plus faux cependant : au cours des mois les plus froids, il redouble en fait d’effort pour vous protéger.

En raison de la chute des températures, nous passons davantage de temps à l’intérieur et nous gardons les fenêtres fermées. Cela signifie que l’air frais pénètre moins souvent dans l’espace où nous vivons, ce qui permet aux virus de persister plus longtemps et de se propager à partir de ces véritables foyers.

Un risque d’infection plus élevé

De plus, vous courez un plus grand risque d’infection en automne et en hiver. En préférant le tram au vélo et le fitness en salle au jogging en plein air, le fait de côtoyer davantage de gens multiplie le risque de contracter une infection.

Lisez ici comment renforcer votre système immunitaire

Il est donc essentiel de renforcer votre système immunitaire pour rester en bonne santé. Le mieux est toujours de le faire naturellement, mais quelle est la méthode idéale ? Adaptez votre régime alimentaire pour absorber suffisamment de protéines et de vitamine C. En effet, ces deux facteurs ont un impact fondamental sur votre système immunitaire.

1. Les protéines : une source riche en acides aminés

Les protéines jouent un rôle décisif dans le fonctionnement optimal de votre système immunitaire. Composées d’acides aminés, elles avertissent votre système immunitaire, détruisent les agents pathogènes et sont responsables de la production d’anticorps. En bref, elles empêchent les infections de se développer.

De nombreux aliments sont une source riche en protéines. Par exemple, les légumineuses, les noix, les œufs, le yaourt allégé, le saumon et le poulet ont une forte teneur en protéines et donc aussi en acides aminés.

2. Des globules blancs grâce à la vitamine C

Les globules blancs défendent votre corps contre les infections telles que les bactéries, les virus, les parasites et les moisissures. Ils reconnaissent les agents pathogènes et les neutralisent. La vitamine C stimule la production de globules blancs.

La vitamine C se trouve principalement dans les fruits et les légumes. Pensez aux pommes de terre, épinards, carottes, oranges et poires. Le brocoli, l’avocat et le pamplemousse sont également de véritables cocktails immunitaires.

3. Les plantes : une multitude de médicaments anti-inflammatoires naturels

Ce n’est pas un hasard si les plantes ont été utilisées à des fins médicinales pendant des siècles. Celles-ci contiennent des composants puissants qui combattent les microbes. Voici vos meilleurs alliés dans la lutte contre les virus :

      L’ail : contient des propriétés qui neutralisent les microbes.

      Le gingembre : met fin à l’inflammation.

La cannelle : contient beaucoup d’antioxydants et possède des propriétés antibactériennes et fongicides.

Le curcuma : est une source riche encurcumine et un antioxydant puissant qui combat l’inflammation.

La cerise des Indes orientales : un antibiotique naturel qui n’affecte pas votre flore intestinale. Elle stimule également la production de globules rouges.

La cardamome : se compose de flavonoïdes (effet anti-inflammatoire) et de cinéol (effet antiseptique).

Cependant, la plante dont les bienfaits immunitaires sont les plus efficaces est l’échinacée (echinacea angustifolia) également connue sous le nom de rudbeckia pourpre. Il y a des siècles déjà, les Amérindiens utilisaient cette plante pour guérir les blessures. C’est logique, car l’extrait a des propriétés antiseptiques, antivirales et antifongiques, pour des applications tant internes qu’externes. Par exemple, l’échinacée est efficace contre les rhumes ou les infections des voies respiratoires supérieures.

Cela en fait l’arme idéale pour accroître vos défenses. Bien que vous ne puissiez pas l’incorporer aux repas, vous la trouvez souvent dans les médicaments biorégulateurs. Ceux-ci sont principalement composés d’ingrédients naturels. Contrairement aux médicaments ordinaires – qui suppriment les symptômes – les médicaments biorégulateurs stimulent également la capacité d’auto-guérison de l’organisme, ce qui signifie qu’ils ont également des effets à long terme.

Découvrez les cinq principes de la médecine biorégulatoire.

Derniers articles

Laissez un commentaire

Contacteer ons

Heeft u een vraag? Aarzel niet om ons te contacteren.

Not readable? Change text. captcha txt
ImmuunsysteemVerstopte neus