Allergie et intolérance : quelle est la différence ?

Allergie intolerantieIl semble que de plus en plus de personnes soient hypersensibles à certaines substances. Songeons par exemple au pollen, au gluten et au lactose. Allergie ou intolérance : quelle est la différence ?

Bien que les allergies et les intolérances soient similaires en termes de symptômes, il existe une grande différence entre les deux.

En cas d’allergie, votre système immunitaire réagit à une ou plusieurs substances (par exemple le pollen, les acariens, les fruits de mer et les arachides) et produit des anticorps. En revanche, dans le cas d’une intolérance, des symptômes se manifestent lorsqu’une certaine substance est ingérée (par exemple du gluten, du lactose…) mais l’organisme ne produit pas d’anticorps.

L’allergie : une réaction excessive du système immunitaire

Une allergie est une réaction d’hypersensibilité du système immunitaire. Le système immunitaire considère à tort que certaines substances, inoffensives en elles-mêmes, sont dangereuses, ce qui l’amène à réagir de manière excessive et à produire des anticorps. Les substances qui déclenchent des réactions allergiques sont appelées allergènes. Les personnes non allergiques entrent également en contact avec ces allergènes, mais leur corps réagit normalement ou élimine simplement ces substances sans produire des anticorps et donc sans développer le moindre symptôme. Les symptômes d’une allergie ne sont pas causés par l’allergène lui-même, mais par la réaction du système immunitaire à l’allergène.

Au niveau européen, des études montrent que 20 à 25 % de la population souffrent d'une forme d'allergie ou d’une autre. L'une des formes les plus courantes est le rhume des foins. On estime que 29 % de la population belge en souffre.

Les allergies alimentaires sont également courantes. Elles sont souvent très spécifiques (soja, arachides, lait, crustacés, etc.) et peuvent provoquer divers symptômes comme notamment des éruptions cutanées et des démangeaisons, des crampes d'estomac et des diarrhées, ainsi que des affections nasales et oculaires. Dans certains cas, les allergènes déclenchent des réactions allergiques très aiguës et intenses. Le simple fait de mettre l'allergène en bouche peut immédiatement provoquer un gonflement important de celle-ci, des lèvres et de la gorge, voire même un essoufflement et un choc anaphylactique.

Les allergies ont tendance à se généraliser : une allergie peut être déclenchée par une substance spécifique, mais avec le temps, une personne peut aussi devenir allergique à d’autres substances similaires. Dans ce cas, ce n’est par exemple pas un seul type de pollen de graminées, mais toute une famille de pollens de graminées semblables qui provoquera une réaction allergique.

L’intolérance : le système immunitaire n’est pas concerné

Contrairement aux allergies, l’intolérance alimentaire ne déclenche pas la production ou la libération d’anticorps spécifiques. Comme le suggère le terme « intolérance », votre organisme ne tolère tout simplement pas une denrée alimentaire spécifique. Il n’est dès lors pas capable de la digérer correctement. Vous ressentirez donc des symptômes en l’ingérant.

Une intolérance alimentaire peut s’accompagner des symptômes suivants :

  1. éruptions cutanées et démangeaisons,
  2. ballonnement abdominal, vomissements, diarrhée et crampes
  3. des maux de tête

Une intolérance alimentaire peut être causée par :

  • une carence d’une certaine enzyme de dégradation dans l’organisme, comme dans l’intolérance au lactose
  • un déficit en protéines de transport dans les intestins, comme dans le cas de l’intolérance au fructose
  • l’effet sur l’organisme de certaines substances naturellement présentes dans les aliments, telles que l’histamine
  • des additifs ajoutés aux denrées alimentaires, comme les colorants ou les additifs qui confèrent une odeur ou un goût

 Êtes-vous allergique ? Faites-vous tester

 Le diagnostic correct d’une allergie n’est pas toujours facile et commence toujours par un examen approfondi, au cours duquel le médecin va déterminer la gravité des symptômes, les facteurs environnementaux, les antécédents familiaux, etc. Il existe ensuite différents types de tests permettant de savoir si vous êtes allergique à une substance particulière :

  • Un test de piqûre cutanée consiste à appliquer de petites gouttes d’extrait d’allergène sur la peau, puis à la piquer avec une fine aiguille. Si votre corps a développé des anticorps contre la substance en question, un gonflement rouge apparaîtra localement. Cela indiquera une possible allergie.
  • Lors d’une analyse sanguine, le sang est prélevé et analysé en vue de déterminer la présence éventuelle d’anticorps contre un allergène.
  • Lors d’un test de provocation, une petite dose de l’aliment suspect est administrée toutes les demi-heures. Si des symptômes apparaissent, ils révèlent une allergie alimentaire.

Transparence obligatoire

Les producteurs de denrées alimentaires, mais aussi par exemple, les propriétaires d’hôtels et de restaurants, sont légalement tenus de mentionner tous les allergènes présents sur les emballages ou le menu. Les mentions doivent donner des informations claires sur 14 denrées alimentaires ou ingrédients : crustacés, gluten, lait, soja, arachides, mollusques, œufs, poisson, moutarde, céleri, noix, lupin, graines de sésame et dioxyde de soufre. Ces informations permettront à une personne souffrant d’une allergie ou d’une intolérance alimentaire d’éviter des problèmes de santé.

Derniers articles

Laissez un commentaire

Contacteer ons

Heeft u een vraag? Aarzel niet om ons te contacteren.

Not readable? Change text. captcha txt
Spierpijn infectieWitte bloedcellen