Qu’est-ce qu’une allergie et comment la reconnaître ?

Symptomen allergieLes acariens de la poussière de maison, le pollen des herbacées et des arbres, certains aliments et ingrédients spécifiques des cosmétiques…
La liste des déclencheurs d’allergies est infinie. Il y a quelques années, 15 à 20 % des Belges souffraient d’une forme d’allergie. Aujourd’hui, ce chiffre est passé à 30 %. Mais qu’est-ce exactement qu’une allergie et comment en reconnaître les symptômes ?

 

 

Qu’est-ce qu’une allergie ?

Une allergie est une réaction excessive du système immunitaire à certaines substances – appelées allergènes – qui sont inoffensives en elles-mêmes. Dans des circonstances normales, le système immunitaire n’est activé que contre des allergènes nuisibles, tels que les bactéries et les virus. Mais chez les personnes allergiques, le système immunitaire réagit également face à des allergènes inoffensifs. Ceux-ci sont présents sur la peau, dans les aliments ou dans l’air.

Une allergie apparaît en deux temps :

1. La phase de sensibilisation

Lorsque votre corps entre en contact avec un allergène pour la première fois – par exemple par inhalation, par contact ou par ingestion –, il ne développe aucun symptôme allergique. Le système immunitaire est seulement préparé pour pouvoir réagir immédiatement la prochaine fois qu’il entrera en contact avec l’allergène en question. Les véritables symptômes d’allergie, tels qu’un écoulement nasal, des éruptions cutanées, un larmoiement ou des problèmes respiratoires, ne se manifestent qu’au contact suivant.

2. La réaction allergique

Lors d’un contact ultérieur avec l’allergène, le système immunitaire prend immédiatement et massivement des mesures contre cet agent.     

Les causes d’allergie

Nos gènes jouent un rôle important dans le développement d’une allergie. Une allergie en soi n’a pas de caractère héréditaire, contrairement à la prédisposition à en développer une. Cette prédisposition allergique se manifeste ou non en fonction de facteurs externes.

Prenons, par exemple, les facteurs environnementaux et écologiques. Non seulement les patients atteints de maladies cardiovasculaires ou pulmonaires sont vulnérables à la pollution atmosphérique, mais les personnes en bonne santé sont elles aussi touchées par les particules nocives. Il a été prouvé, par exemple, que les particules résultant de la combustion des carburants diesel favorisent le développement d’allergies. Ces allergies sont en forte augmentation, en particulier dans les pays industrialisés occidentaux.

OlijfboomLe changement climatique peut également affecter le développement des allergies. La saison pollinique, par exemple, est de plus en plus longue et de nouvelles espèces de plantes viennent s’ajouter et répandent généreusement leur pollen, comme l’olivier. L’acarien prolifère mieux que jamais car nous isolons de plus en plus nos maisons.

Une autre cause notable du pic d’allergie est notre mode de vie plus hygiénique. Parce que nous vivons « trop proprement », nous avons moins de contacts avec des substances nocives depuis le 21siècle. Ces contacts sont pourtant nécessaires pour que notre système immunitaire puisse s’adapter correctement. Sans la pression des infections, le système immunitaire réagit également à des substances inoffensives telles que les acariens, le pollen ou les poils de chat.

Symptômes par allergie

La manière et l’intensité avec lesquelles le système immunitaire réagit à un allergène diffèrent d’une personne à l’autre. Voici un aperçu des réactions allergiques possibles et des symptômes associés :

Allergie de contact

 L’allergie de contact commence presque toujours là où la peau a été en contact avec l’allergène. Dans le cas des cosmétiques, par exemple, il s’agit souvent du visage, du cou ou des mains. La réaction allergique commence généralement dans les 48 heures suivant le contact.

Si vous souffrez d’une allergie de contact, vous présentez généralement un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • de fortes démangeaisons ;
  • des gonflements ;
  • une rougeur de la peau ;
  • un développement de boursouflures ;
  • une formation de crevasses, des épaississements et une desquamation de la peau.

 Allergie respiratoire

L’allergie aux substances inhalées est souvent saisonnière. Alors qu’une personne allergique au pollen se plaindra en début d’année, une autre allergique au pollen de graminées ne souffrira que plus tard dans l’année. Si vous êtes allergique aux acariens, vous risquez d’avoir des symptômes allergiques toute l’année.  

Une allergie des voies respiratoires peut provoquer divers désagréments, selon l’endroit où se produit la réaction d’hypersensibilité :

  • gorge (démangeaison, sentiment d’oppression) ;
  • poumons (toux, oppression, essoufflement grave et même de l’asthme) ;
  • yeux (sensation de brûlure, larmes) ;
  • nez (démangeaisons, éternuements, congestion nasale).
Fièvre des foins ou Covid-19 ? Quelles sont les différences ?

L'arrivée du printemps s'accompagne des premiers symptômes du rhume des foins. De nombreuses personnes ont le nez qui coule, éternuent, ont une respiration sifflante, etc. Mais comment distinguer ces symptômes de ceux de Covid-19 ?

La distinction entre le Covid-19 et le rhume des foins est extérieurement très difficile à déterminer. Les symptômes les plus courants d'une infection de Covid-19 sont la fièvre, des douleurs musculaires, une toux sèche, des difficultés respiratoires et parfois une perte soudaine du goût et de l'odorat. Avec le rhume des foins, vous ne souffrez pas de douleurs musculaires, de fièvre ou de troubles du goût. Les symptômes les plus courants sont l'écoulement nasal, la toux et la fatigue.

De plus, le rhume des foins n'est pas contagieux et les symptômes sont liés à exposition à certains allergènes. Un calendrier pollinique vous aide à vérifier quand ces différents allergènes sont présents dans la nature.

Pour plus d'informations, vous pouvez toujours consulter le site web de Sciensano.

Vos symptômes d'allergie sont-ils différents de ceux de l'année dernière ? Dans ce cas, n’hésitez pas à consulter un médecin.

Allergie alimentaire

Les problèmes dus à une allergie alimentaire commencent généralement dans les 10 minutes à 2 heures suivant l’ingestion de la nourriture. Les symptômes suivants peuvent se manifester :

  • démangeaisons, rougeurs, gonflements, goût métallique (bouche) ;
  • démangeaisons, yeux larmoyants, rougeurs (yeux) ;
  • nez qui coule et éternuements (nez) ;
  • yeux gonflés, démangeaisons, rougeurs, éternuements, écoulement nasal, nez bouché ;
  • symptômes asthmatiques, essoufflement, toux (poumons) ;
  • douleurs abdominales, crampes et diarrhées (intestins) ;
  • démangeaisons, gonflements blancs ou rouge pâle, eczéma (peau) ;

Traiter les symptômes d’allergie

Une allergie peut avoir un impact considérable sur les activités quotidiennes de la personne. Outre une gêne, elle peut provoquer des troubles du sommeil, causer des maladies ou même déclencher l’asthme.

La désensibilisation est une thérapie efficace qui permet de rendre votre système immunitaire moins sensible aux allergènes auxquels il réagit si violemment. Ce mode de thérapie consiste à mettre le corps en contact avec l’allergène pendant un certain temps. Le médecin augmente ensuite systématiquement la dose, de sorte qu’au bout d’un temps, l’organisme réussit à tolérer une forte dose de l’agent allergène. Le but ultime est de réduire, voire d’éliminer même, les symptômes allergiques. Cela peut cependant prendre des années.

Derniers articles

Laissez un commentaire

Contacteer ons

Heeft u een vraag? Aarzel niet om ons te contacteren.

Not readable? Change text. captcha txt
Vitaminen weerstandZonneallergie