Comment attrape-t-on un rhume ?

Un mal de gorge, un nez bouché ou un léger mal de tête : quiconque diagnostique ces symptômes sait généralement de quoi il s’agit. Les adultes font face à un rhume trois à quatre fois par an en moyenne. Bien que ce soit le plus souvent une maladie innocente, le rhume reste assez désagréable. Pour les éviter autant que possible, il est indispensable de savoir ce qui les provoque.

Nos voies respiratoires supérieures – la bouche, le nez et la gorge – sont recouvertes d’une couche de cellules qui produisent du mucus. Ce qui est une bonne chose : ces muqueuses protectrices absorbent la poussière, humidifie l’air que nous respirons et le réchauffent si nécessaire pour protéger les voies respiratoires inférieures. Si toutefois ils montrent une inflammation, on parle d’un rhume. Dans ce cas, les muqueuses gonflent et produisent beaucoup plus de mucus que d’habitude. Avec toutes les conséquences connues : vous toussez et vous vous mouchez jusqu’à vider tout le paquet.

Quelles sont les causes du rhume ?

Les grands coupables sont généralement les virus : des organismes microscopiques jusqu’à 100 fois plus petits que les bactéries. Il n’existe pas de « virus du rhume », car plus de deux cents souches de virus différentes peuvent provoquer un rhume. Les groupes les plus connus sont les rhinovirus, tels que le RSV, bien connu.

Pour aggraver les choses, ces virus mutent très rapidement, de sorte que, après un rhume, vous n’êtes immunisé qu’une courte période seulement contre de nouvelles infections. Aussi, la grande variété de virus explique d’un côté le grand nombre de remèdes différents pour soulager les symptômes du rhume, et de l’autre l’absence de médicament contre le rhume lui-même.

Comment développe-t-on un rhume ?

Les virus se propagent dans l’air ou par simple contact. Quelqu’un qui éternue près de vous peut déjà suffire à vous contaminer. Le virus est caché dans de minuscules gouttelettes de salive qui sont propulsées quand quelqu’un parle, tousse ou éternue. Serrer la main de quelqu’un qui vient de se moucher le nez peut aussi provoquer une contamination.

Une fois que le virus vous a atteint, il s’installe dans vos muqueuses. C’est là qu’il commence à se multiplier en de millions de copies, réalisées par les propres cellules tissulaires de l’organisme. Après environ deux ou trois jours d’incubation du virus dans les muqueuses, les symptômes du rhume apparaissent.

Que se passe-t-il dans votre corps après l’infection ?

Une fois que le virus se propage dans votre corps, votre système immunitaire passe à l’action. Cela peut prendre 2 à 7 jours pour que le virus soit éliminé. Paradoxalement, de nombreux symptômes du rhume ne sont pas causés par le virus, mais par votre propre corps en train de lutter contre le virus :

  • Nez qui coule ou bouché : le corps produit plus de morve pour éliminer le virus. Découvrez nos meilleurs conseils pour remédier à un nez bouché.
  • Tousser et éternuer : quelques jours après l’infection, le mucus se solidifie. C’est la façon dont l’organisme opère pour piéger le virus, puis l’évacuer en toussant et en éternuant.
  • Fièvre légère : le corps combat les intrus avec l’aide de messagers chimiques qui élèvent la température corporelle. De cette manière, la multiplication du virus est inhibée. La fièvre légère fonctionne comme un répulsif naturel.

Peut-on éviter un rhume ?

Eliminer complètement un rhume est presque impossible. Se promener en permanence avec un masque n’est pas très réaliste, mais au moins avec ces deux astuces, vous limiterez au maximum l’écoulement nasal :

  • Bien se laver les mains régulièrement. Cela reste la meilleure méthode pour éviter que toutes sortes de virus entrent en contact avec vos muqueuses.
  • Soyez vigilant lors d’une épidémie de rhume. Y a-t-il des membres de la famille, amis ou collègues ayant attrapé un rhume ? Soyez très prudent et, par exemple, ne buvez pas du verre de quelqu’un, ou ne vous tenez pas nez à nez avec quelqu’un qui a clairement un rhume.

Et si le rhume persiste ?

Une fois que vous attrapez un rhume, il n’y a guère d’autre choix que de se soigner, tout simplement. Les symptômes gênants peuvent être soulagés par différents moyens, mais il est également judicieux de donner à votre corps autant de repos que possible. Il faut aussi lui donner les moyens de vaincre le virus :

  • Buvez de l’eau : en vous hydratant bien, votre corps peut drainer efficacement l’excès de mucus. Avec des boissons chaudes comme le thé de sauge, vous pouvez également soulager le mal de gorge. Laissez un moment de côté le café et l’alcool, car ils ont un effet contre-productif.
  • Mangez sainement : En mangeant suffisamment de légumes et de fruits, votre corps reçoit les nutriments essentiels, tels que la vitamine C, nécessaires à la bonne récupération.
  • Reposez-vous : donnez à votre système immunitaire la chance de vaincre le virus en vous reposant suffisamment. Essayez d’éviter le stress autant que possible.
  • Arrêtez momentanément l’exercice : ne fatiguez pas votre corps avec des efforts intensifs, car cela peut ralentir la récupération.

Derniers articles

Laissez un commentaire

Contacteer ons

Heeft u een vraag? Aarzel niet om ons te contacteren.

Not readable? Change text. captcha txt
NeusverkoudheidVerstopte neus